Claude Wilquin, une vie berckoise

2,90

25 ans après, Berck n’a pas oublié Claude Wilquin. Dans ce hors-série, 32 pages sur l’héritage de Claude Wilquin dans la commune de Berck.

25 en stock

Catégories : ,

Description

Vendredi 22 mars 1996. Les Berckois se réveillent et ne s’attendent pas à la nouvelle qui va les abasourdir : le maire Claude Wilquin est mort. En pleine force de l’âge, alors qu’il a de l’énergie à revendre et des projets plein les tiroirs pour sa ville, il tire sa révérence et laisse les Berckois orphelins. 19 ans auparavant, alors qu’il est seulement connu pour être le prof d’histoire-géo de Woillez à Montreuil, il est choisi pour incarner la gauche du Montreuillois et conquérir Berck-sur-Mer, jusque là réputée pour être avant tout la patrie des hôpitaux. Claude Wilquin s’attache à respecter le statut de station de soins, mais il fait de sa commune une place forte de la côte d’Opale, incontournable dans de multiples domaines. Culturel, sportif, et surtout touristique, avec la création des rencontres internationales de cerfs-volants, événement qui ne cesse de prendre de l’ampleur au fil du temps au point de devenir une véritable carte de visite pour Berck-sur-Mer.

25 ans ont passé depuis la disparition de Claude Wilquin et l’empreinte de son souvenir est toujours là, indélébile. Il n’est pas une semaine sans que les Berckois n’évoquent son souvenir, son action, et chacun est fier d’évoquer une anecdote personnelle qui le lie à Claude. Un moment de complicité, un instant privilégié qu’ils ont partagé avec lui. En écrivant ce hors-série, il m’est arrivé de penser que j’écrivais un scénario de film, sur un homme bien sûr, mais sur une ville surtout. En fermant les yeux Claude Wilquin n’est pas sorti de l’histoire de Berck-sur-Mer. Il y est pour l’éternité.

 

Informations complémentaires

Poids 80 g

Vous aimerez peut-être aussi…