Jacques Chirac était ici chez lui

1,90

Dans ce hors-série régional de 24 pages, ce qui saute aux yeux, c’est que les Ch’tis aimaient Jacques Chirac. Le considéraient sans doute même comme un des leurs. Sans doute que beaucoup ont le cœur lourd, dans toutes les couches de la société. Et lui, ça doit bien le faire rigoler !

9 en stock

Catégories : ,

Description

Jacques Chirac n’est pas seulement un ancien président de la République. C’est d’abord un Français qui aimait la France et les Français.

De quoi parlent les gens à l’occasion de son décès ? De politique ? Que nenni. Un déconneur, un brigand comme aiment l’être les gens, un séducteur, un fonceur… Un gars qui savait réconcilier la « France d’en haut » et celle « d’en bas », qui aimait la bière et frauder dans le métro, abuser un peu de la belle vie qu’offrait la mairie de Paris, et les dorures de la République en général. Un filou que les électeurs aimaient aussi pour ça : ses « tapes sur le cul des vaches » et ses généreuses poignées de main en faisaient un symbole du politicien à l’ancienne. On ne peut pas dire qu’il aura marqué l’Histoire avec un grand H – sauf quand il a résisté aux Américains en refusant de s’embourber dans la guerre d’Irak en 2003. Ni qu’il aura bouleversé la Ve République – sauf encore en faisant acter le quinquennat qui réduira son deuxième mandat et supprimera la cohabitation en alignant les échéances.

On peut dire qu’il aura été le dernier Président « Au-dessus des partis », et même bien au-dessus de la mêlée. Ses origines sociales ne l’ont jamais empêché d’adorer les bains de foule, rendre visite aux « vraies gens » et, du coup, d’être très populaire jusqu’à ses derniers instants.

Dans ce hors-série régional, c’est un peu ce qui saute aux yeux : les Ch’tis l’aimaient bien. Le considéraient sans doute même comme un des leurs. Sans doute que beaucoup ont le cœur lourd, dans toutes les couches de la société. Et lui, ça doit bien le faire rigoler !

Informations complémentaires

Poids 52 g

Vous aimerez peut-être aussi…