L’affaire d’Outreau – 20 ans après

6,90

Enfants cassés, acquittés brisés, justice trahie. « L’affaire d’Outreau, 20 ans après », un  livre de 120 pages sur cette sordide affaire, sur ce fiasco judiciaire dont on n’a tiré aucune leçon ou presque.

24 en stock

Catégories : ,

Description

Outreau… Tout a été dit, écrit, filmé et podcasté sur cette sordide affaire, sur ce fiasco judiciaire dont on n’a tiré aucune leçon ou presque. Alors pourquoi éditer ce hors-série de plus ?

La raison est simple : La Semaine dans le Boulonnais est quotidiennement aux côtés des Outrelois et Outreloises, et vit avec eux ce qu’ils traversent depuis 20 ans. Ses journalistes ne débarquent pas pour quelques heures, quelques jours, pour rouvrir ce funeste dossier.

Stéphane Danger, journaliste et rédacteur en chef adjoint de la Semaine pendant 20 ans, était jeune chroniqueur judiciaire à l’époque c’est lui qui ramène l’info à la rédaction : une affaire de pédophilie à Outreau. Mais il ne sait pas à l’époque les proportions que prendra ce dossier. Il s’est replongé dans les archives de la Semaine dans le Boulonnais, ses dossiers et dans les livres de quelques-uns de ses confrères pour retracer, jour après jour, procès après procès, l’imbroglio Outreau…

Jean-François Duquene, lui aussi ancien chroniqueur judiciaire et ex-rédacteur en chef de la Semaine dans le Boulonnais s’est chargé de trouver deux piliers de la défense des acquittés pour qu’ils apportent leur regard sur chacune des étapes de ce dossier. Hubert Delarue, ténor du barreau d’Amiens, et Caroline Matrat, toute jeune avocate au moment des faits, éclairent chaque chapitre de ce hors-série.

Enfin, Thomas Dagbert, aujourd’hui journaliste à Nord Littoral a suivi, en 2015, pour la rédaction de la Semaine dans le Boulonnais le troisième procès, celui de Rennes. Six ans après, il a rencontré différents acteurs qui ont vécu en première ligne ou dans l’ombre plusieurs pages de cette triste histoire : avocats, expert, enfant, voisins, élus … tous ceux qui ont bien voulu rouvrir une boite à mauvais souvenirs.

Et malgré les nombreux ouvrages, est-ce que tout a été dit ? Est-ce tout été a écrit sur le sujet ? Les enfants martyrisés affirment le contraire. Mais qui peut les croire après tant d’accusations mensongères qui ont mis en  cause des innocents. Le fils de Myriam Badaoui, Jonathan Delay que nous avons rencontré, se pose des questions dans un dernier livre. Il aimerait que sa mère lui réponde enfin… Même combat pour certains experts. Les premiers, ceux choisis par le juge Burgaud se sont trompés sur l’analyse de la parole des enfants; malgré tout, eux aussi ont de sérieux doutes et pensent que des accusés ont profité de l’acquittement général… Enfin, plus étrange, des avocats, pas seulement de la partie civile, n’aiment pas certaines zones d’ombre du dossier. Pour toutes ces raisons et aussi parce que cette affaire reste hors-norme, une chose est certaine, nous n’avons pas fini d’entendre parler d’Outreau.

Philippe Hénon, rédacteur en chef de Nord Littoral

Informations complémentaires

Poids 510 g